Accouchement : il peut provoquer un syndrome de stress post-traumatique... chez les pères !

Selon des chercheurs de l’Université d’Oxford, les services de néonatologie ne prêtent pas assez attention aux pères en cas d’accouchement difficile. Certes, s’il est normal de s’occuper en priorité de la mère lorsqu’il y a des complications, comme un accouchement par césarienne par exemple, les chercheurs estiment que la souffrance psychologique des pères devrait également prise en compte. Lorsqu’un accouchement se complique, les pères sont souvent laissés pour compte, dans un couloir, sans que quiconque trouve le temps de leur dire si leur compagne et leur enfant vont bien. Souvent inquiets, voire anxieux, ils n’osent pas faire part de cette inquiétude au personnel médical, et ils doivent ensuite « digérer » seuls cette expérience traumatisante.>> A lire aussi : Accoucher par césarienne c’est vraiment différent ? Selon les chercheurs d’Oxford, cette situation peut générer un stress tel que certains pères souffrent ensuite d’une forme de syndrome de stress post-traumatique. « Certains revivent l’accouchement de leur femme nuit après nuit et se réveillent plus épuisés que la veille. D’autres ont l’impression d’avoir l’odeur de l’hôpital qui leur colle à la peau sans pouvoir s’en débarrasser. D’autres encore sont devenus agoraphobes… » explique le Pr Marian Knight, qui a recueilli de nombreux témoignages de jeunes pères pour mener cette étude. Le syndrome de stress post-traumatique est une réaction psychologique consécutive à une situation au cours de laquelle l’intégrité physique ou psychologique du patient a été atteinte. On pense le plus souvent aux guerres, aux attentats. Mais, selon le Pr Knight, lorsqu’un père revit le traumatisme d’un accouchement difficile à travers des cauchemars et que cela crée des problèmes psychologiques répétés, alors on peut aussi parler d’un syndrome de stress post-traumatique.


Lire la suite de l'article


Dyslexie : le problème vient du cerveau

Topsanté - Le 16 Avril 2013

| Catégorie : Beauté  
Alors que la dyslexie est souvent assimilée à une paresse chez l'enfant, des chercheurs français ont révélé que le dysfonctionnement se trouve, en réalité, au niveau du cerveau. Ce trouble se manifeste par une difficulté particulière au moment

Rein : une solution pour résoudre l’insuffisance rénale ?

Topsanté - Le 16 Avril 2013

| Catégorie : Beauté  
Ce prototype de rein recréé en laboratoire donne de l’espoir aux personnes souffrant d’insuffisance rénale. Des scientifiques du Massachusetts General Hospital de Boston ont réussi à fabriquer un rein et à l’implanter sur des rats. Cette

Infections bactériennes : des nano-éponges mangeuses de toxines

Topsanté - Le 16 Avril 2013

| Catégorie : Beauté  
Pour l’instant, les chercheurs de l’Université de San Diego, qui viennent de mettre au point ces éponges microscopiques mangeuses de toxines, ont testé leur procédé uniquement sur les souris. Mais les résultats de l’expérience leur semblent